Faux plafond : comment le poser et à quel prix m2 ?

Vous souhaitez faire installer un faux plafond chez vous et vous vous posez de nombreuses questions. Quels sont les différents types de faux plafonds ? Quelles sont leurs fonctions ? Quel est le prix du faux plafond ? Vers quel professionnel doit-on se tourner pour le faire installer ? Est-il possible de bénéficier d’aides financières ? Dans cet article, l’équipe TarifArtisan.fr vous dit tout du faux plafond et vous accompagne dans le choix de ce dernier, de la sélection des matériaux jusqu’à son installation.

Prix faux plafond : tarif au m² et prix de pose

Quel prix par type de faux plafond ?

Pour vous aider à faire votre choix, voici un tableau récapitulatif des différents types de faux plafonds et de leur coût. Ces tarifs moyens peuvent varier selon :

  • l’artisan choisi
  • la zone géographique
  • les enseignes dans lesquelles vous achetez vos matériaux

Toutefois, elles vous donneront un bon ordre d’idée de la somme à débourser pour entre prendre vos travaux.

Type de faux plafondCoût des travaux pose comprise
Faux plafond suspendu45 € le m²
Faux plafond fixe en plâtreentre 15 et 40 € le m²
Faux plafond BA1320 à 40 € le m²
Faux plafond démontableentre 15 et 80 € le m²
Faux plafond en PVC25 à 60 € le m²
Faux plafond en métal150 à 260 € le m²
Faux plafond autoportant placo50 à 110 € le m²
Faux plafond tendu60 à 90 € le m²
Faux plafond en dallesenviron 20 € le m²

Quel prix pour la pose d’un faux plafond ?

Le faux plafond peut être très utile pour cacher des plafonds en mauvais état, embellir un espace ou l’isoler thermiquement et acoustiquement. Le prix pour la pose d’un faux plafond peut énormément varier en fonction du type choisi.

En moyenne, comptez entre 40 et 250 euros le m² pour l’achat et la pose de votre faux plafond par un artisan professionnel. Le prix du faux plafond par m² peut varier en fonction du type de plafond et des matières choisies. Il existe plusieurs grands types de faux plafonds ; vous devez absolument les connaître avant d’envisager de vous lancer dans vos travaux.

faux plafond salon

Prix de faux plafond par type

Le prix au m² d’une pose de faux plafond peut varier de manière importante selon le type choisi. Il existe plusieurs types, et plusieurs matériaux pour réaliser un faux plafond. Chacun d’entre eux dispose de diverses fonctionnalités, sont plus ou moins résistants, personnalisables, ou faciles à poser. Pour choisir le meilleur faux plafond possible, il est important de connaître les spécificités de chacun d’entre eux… Nous vous parlons donc de leurs principales caractéristiques, mais aussi de leur prix.

Le prix du faux plafond suspendu

Le faux plafond suspendu est de plus en plus utilisé. Relativement facile à poser, il est très esthétique et personnalisable. En effet, il peut être composé à base de différents matériaux, comme le plâtre, le BA13, le bois, le métal ou encore le PVC. Il se pose en dessous du plafond, rendant ce dernier invisible. Le prix de ce faux plafond peut énormément varier en fonction des matériaux choisis pour le construire.

prix plafond

Pour sélectionner le meilleur matériau possible, il est préférable de vous tourner vers un professionnel qui saura vous orienter vers la meilleure solution, en fonction de vos attentes et de votre budget. Sachez toutefois que le prix moyen du plafond suspendu, pose comprise, est situé autour de 45 € le m².

Le prix d’une pose de faux plafond fixe en plâtre

Ce type de plafond n’est pas démontable. Il est généralement choisi pour construire un faux plafond dans une salle de bain, car cette solution convient parfaitement aux pièces humides. C’est aussi une pose de faux plafond pas chère : comptez entre 15 et 40 € le m², matériel compris.

Le prix d’une pose de faux plafond BA13

Ce faux plafond est de loin le faux plafond suspendu le moins coûteux. La pose d’un faux plafond en BA13 vous reviendra à 20 ou 40 € le mètre carré, installation comprise.

Le faux plafond démontable

installation plafond aeration

Ce type de plafond peut être démonté très facilement au besoin ; il peut être installé sur une base en béton, en acier ou en bois. Pour un plafond démontable en plâtre, comptez entre 15 et 40 € le m². Il est également possible de construire un faux plafond démontable en PVC ou en lambris de bois. Ces deux matériaux, plus compliqués à installer, font alors grimper le prix de votre pose, entre 15 et 80 € le m².

Prix du faux plafond en PVC

Facilement lavable, il fera un parfait faux plafond dans une cuisine. La pose d’un faux plafond en PVC vous laisse une bonne marge de manœuvre pour décorer votre pièce selon vos goûts : il en existe de nombreuses variétés, d’aspect imitant la pierre, le bois, ou encore de différents coloris. Pour ce type de travaux, prévoyez un budget entre 25 et 60 € par m².

Le faux plafond en métal

Ces faux plafonds, bien que plus chers que ceux en PVC ou en plâtre, sont choisis par de nombreux utilisateurs. En effet, c’est la solution privilégiée par les particuliers en quête d’une décoration industrielle et moderne, type loft, mais aussi des lieux publics. Pour obtenir un tel plafond, vous devrez débourser entre 150 et 260 € le m².

Le plafond autoportant

Le système autoportant consiste dans la création d’une épaisseur, sans l’utilisation des suspentes. Des plaques de faux plafond en placo viendront se fixer sur des rails fixés sur deux murs en vis-à-vis. Pour ce type de travaux, comptez entre 50 à 110 € le m².

Le faux plafond tendu

Ces faux plafonds sont choisis par de nombreux particuliers et professionnels dans le cadre de travaux de rénovation importants. D’aspect esthétique et décoratif, ce plafond en toile thermoplastique étirable, appelée vélum, est presque entièrement composée de PVC.

Au cours de leur installation, les toiles seront tendues à l’aide de rails en aluminium ou en PVC. Le prix d’un faux plafond tendu oscille entre 60 et 90 € le m², en fonction du professionnel et des matériaux choisis.

Ce type de plafond comporte de nombreux avantages : il permet de masquer entièrement un plafond en mauvais état, ou encore des câbles électriques apparents. Fortement isolant, il optimise l’isolation de votre logement s’il est bien posé.

Prix de la pose d’un faux plafond en dalles

Généralement constitués de dalle pour faux plafond 60 x 60, en polystyrène ou en polyuréthane, ces faux plafonds sont parmi les moins coûteux. Malléables et personnalisables, ils offrent un vaste choix de finitions, de motifs et de couleurs. Ils supportent par ailleurs très bien la peinture acrylique, qui vous permettra de créer une décoration unique et tendance. Prévoyez environ 20 € le mètre carré pour cet aménagement.

entreprise faux plafond

Les avantages du faux plafond

Le faux plafond n’est pas seulement esthétique. Il peut être utilisé à différentes fins et comporte de nombreux avantages :

  • dans les lieux ou les plafonds sont très hauts, il permet d’isoler des parois froides et apporte de la chaleur
  • il réduit la hauteur d’une pièce, permettant un meilleur éclairage et une décoration plus cosy
  • grâce au faux plafond, vous pouvez réaliser des économies de chauffages conséquentes
  • il permet une meilleure absorption acoustique et thermique
  • il est très résistant aux chocs
  • il est possible d’installer plus facilement des LED ou des luminaires dans votre faux plafond, notamment lorsque le plafond originel est trop haut, ou trop abîmé
  • il permet de masquer les câbles ou les plafonds en mauvais état, pour un rendu plus design et esthétique

À qui faire appel pour installer un faux plafond ?

Selon votre projet et le type de faux plafond choisi, qu’il s’agisse d’un faux plafond suspendu, d’un faux plafond en placo ou d’un faux plafond en bois, vous devez choisir un artisan spécialisé dans le type de travaux que vous souhaitez réaliser.

installateur de faux plafonds

Faire appel à un professionnel pour l’installation d’un faux plafond est une très bonne idée : celui-ci sera en mesure d’assurer la pose de votre plafond, mais aussi de s’occuper de toutes les tâches annexes et incontournables qui découlent de ce travail, comme l’installation de l’électricité, des moulures, l’isolation phonique et thermique.

Pour bien choisir votre artisan plaquiste, n’hésitez pas à faire des devis, afin de déterminer quel professionnel répond le mieux à vos attentes.

Bénéficier d’une aide financière, c’est possible !

Si votre pose de faux plafond est associée à d’importants travaux d’isolation thermique, il est possible que vous puissiez bénéficier d’une aide financière. Cette aide, attribuée sous conditions, concerne les particuliers et les professionnels dont le logement a été construit il y a plus de deux ans. De plus, le chantier doit être réalisé par un artisan certifié RGE, c’est-à-dire reconnu garant de l’environnement.

installation plafond

Grâce à cette aide accordée par l’état, appelée crédit d’impôt de transition énergétique, vous pourrez défalquer 30 % du montant total de vos travaux de rénovation de votre déclaration fiscale. Vous devez également savoir que le CITE est plafonné à 16 000 euros pour un couple, et à 8 000 euros pour une personne seule.

La réglementation en matière de faux plafonds

Il existe une certaine réglementation en matière de faux plafonds. Avant d’envisager une pose de faux plafond suspendu, vous devez impérativement être informé de quelques points importants.

En effet, la pose de faux plafond doit répondre à différentes normes, notamment en fonction du type que vous avez choisi. Les faux plafonds suspendus par exemple, doivent répondre aux normes imposées par le NF DTU 58.1, qui stipulent entre autres que la conception du plafond doit tenir compte des conditions d’expositions à l’humidité, de la résistance au feu, des performances acoustiques, de la protection de la corrosion…

Il existe des normes semblables à respecter pour différents types de faux plafonds. Prenez donc le temps de bien vous renseigner avant de vous lancer dans des travaux.

Les conseils de l’équipe de rédaction

Nous vous conseillons de faire réaliser vos travaux par un artisan qualifié. Même s’il est tout à fait possible d’installer son faux plafond soi-même, faire appel à un professionnel vous met à l’abri de quelques erreurs de montages qui pourraient vous causer une multitude de soucis par la suite.

pose faux plafond 1

Si toutefois vous décidez de réaliser vos travaux vous-même, veillez à ne jamais :

  • coller les plaques de plâtre d’un faux plafond, qui doivent être vissées
  • poser votre faux plafond en plaques de plâtre seul
  • laisser les têtes de vis dénudées
  • ne pas poser une couche isolante trop épaisse sur les lames de lambris en PVC

Faites aussi très attention si vous touchez à votre installation électrique. Si vous n’avez aucune notion en la matière, mieux vaut faire appel à un professionnel. Comme vous le savez, tous les travaux électriques peuvent avoir des conséquences désastreuses s’ils sont mal réalisés.

couloir plafond

Enfin, nous vous conseillons avant tout de bien mûrir votre projet, de prendre des dimensions, et de toujours demander conseil avant de vous lancer dans vos travaux : le résultat final, mais aussi votre sécurité en dépendent. Pour finir, pensez à bien choisir votre type de faux plafond en fonction de la pièce ou de l’usage que vous souhaitez en faire. Certains matériaux sont en effet plus adaptés pour créer un faux plafond lumineux, un faux plafond avec des spots.

Pensez aussi à bien choisir votre faux plafond en fonction de la pièce ou vous souhaitez l’installer. Admettons que vous souhaitez installer un faux plafond pour salon et un autre dans votre salle de bain. Ces deux pièces ne sont pas exposées au même degré d’humidité ; il est donc judicieux de choisir des matériaux différents pour qu’ils soient adaptés à la pièce choisie et durables. Vous savez maintenant comment et à quel prix.

Quels travaux allez-vous entreprendre ? Avez-vous déjà choisi votre faux plafond ?

Faux plafond : comment le poser et à quel prix m2 ?
5 / 5 (10 votes)