Parquet salle de bain : quel parquet choisir et à quel prix ?

60 à 120€ / m²

Le parquet de salle de bain coûte entre 60€ et plus 120€ le m2 (pour du bois massif). Le prix d'un parquet dépend de la surface à parqueter, du type de parquet et de l'essence de bois choisi. A cela, il faut y ajouter le tarif de pose d’un parquet, qui se situe en moyenne entre 50€ et 80€ par m2.

Est-ce vraiment une bonne idée de poser du parquet dans la salle de bain ? Humidité et parquet font-ils bon ménage ? Quel type de parquet choisir et à quel prix ? Quelle essence faut-il choisir ?  Comment poser son parquet de salle de bain au meilleur tarif ?

TarifArtisan.fr a rassemblé pour vous toutes les informations utiles et pratique pour vous aider dans votre projet. Du choix de l’essence de bois, au type de finition à la pose. Nous vous expliquons comment poser un parquet salle de bain sans vous ruiner.

Parquet salle de bain : conseils de pose et erreurs à éviter

Comment poser le parquet en salle de bain ?

La pose collée « pont de parquet » est idéale pour une salle de bain et plus largement pour un endroit soumis à l’humidité. Son nom provient tout simplement du fait qu’elle est utilisée pour les ponts des bateaux des voiliers.

La pose collée « pont de bateau » consiste tout d’abord à coller les lames de parquet via une colle polyuréthane qui résiste très bien à l’eau. Les lames peuvent être directement vendues avec le joint intégré, ou le poseur peut réaliser soi-même le joint. Dans tous les cas, les lames ne se touchent, elles sont espacées les unes des autres. C’est à l’intérieur de ces espaces que vont être réalisés les joints à base de mastic en polyuréthane.

Outre l’esthétique élégante et maritime, cette technique assure une étanchéité optimale.

Éviter le parquet flottant

Le parquet flottant n’est pas vraiment adapté pour une salle de bain. En effet, l’eau risque de s’infiltrer plus facilement sous le parquet. Ce dernier risque alors de pourrir. Mieux vaut opter pour une pose collée comme nous l’avons plusieurs fois évoqué précédemment.

Anticiper l’humidité

Pour anticiper l’humidité, le premier réflexe est d’utiliser une colle époxy en polyuréthane conçue pour résister à l’eau. Ensuite, il faut combler les jointures avec du mastic en polyuréthane. Une fois le parquet posé, il ne reste plus qu’à appliquer une couche d’huile.

Vous pouvez également veiller à réduire le taux d’humidité dans la salle de bain. L’installation d’une VMC est une solution efficace. En été, il suffit d’ouvrir la fenêtre après avoir pris une douche ou un bain.

bouton
Comparez les artisans pour poser du parquet
Prix moyen: 60 à 120€ / m²
Gratuit - Sans engagement

Éviter à tout prix la finition vitrification

Nous en avons déjà parlé, mais il est important de rappeler que la vitrification n’est pas adaptée pour un parquet de salle de bain. En effet, cette finition forme une couche imperméable qui rigidifie le parquet. Le bois respire nettement moins bien. L’eau a alors tendance à stagner et elle va peu à peu dégrader le vernis du parquet.

L’huile est la meilleure solution pour le parquet de salle de bain.

Préférez un bois exotique

On peut opter pour un bois dur européen, à condition qu’il ait préalablement été traité. Néanmoins, il reste toujours plus sensible à l’humidité qu’un bois exotique naturellement étanche. De plus, un bois dur européen demande plus d’entretien pour conserver son étanchéité.

Mais en plus d’être étanches et imputrescibles, les bois exotiques ont un aspect qui convient parfaitement à la salle de bain et renforce l’ambiance zen et détente qu’on recherche souvent dans cette pièce.

Parquet de salle de bain : quelle essence de bois choisir ?

Quelles sont les essences de bois recommandées ?

Malgré ce que nous venons d’indiquer ci-dessus, vous pouvez faire le choix d’un parquet pour la salle de bain. Il faut dire que le parquet apporte un cachet supplémentaire que n’ont pas les autres revêtements. De plus, il est relativement simple à poser et il peut généralement être rénové lorsqu’il est abîmé.

Pour autant, il est indispensable de choisir un parquet adapté aux conditions de la salle de bain. Premièrement, il faut savoir que certaines essences de bois sont plus adaptées, car elles résistent mieux à l’humidité que d’autres.

Ainsi il vaut mieux opter pour une essence exotique, car elles sont naturellement résistantes à l’eau :

  • Le teck : le meilleur choix, car en plus d’être résistant à l’humidité et à l’eau, ce bois est aussi antidérapant ce qui se révèle très pratique dans une salle de bain.
  • Le wengé : il propose également de très bonnes caractéristiques pour une salle de bain.
  • Le kempass, l’iroko, le merbau, le doussié, l’ipé, le padouk, le bambou, lemoabi et le jatoba : des bois exotiques qui résistent bien à l’humidité.

Il est aussi possible de choisir des bois plus classiques qu’on retrouve en Europe. Les bois durs offrent également une alternative, à condition qu’ils aient été traités. De plus, une couche de vernis hydrofuge est la bienvenue une fois le parquet posé. Voici quelques bois durs qu’on peut choisir pour une salle de bain : le chêne, le hêtre, le pin maritime, le frêne, l’épicéa et le peuplier.

ET Le parquet stratifié ? Il n’est pas réellement un parquet puisqu’il n’est pas composé de bois. En effet, il est principalement composé de papier kraft, de papier et de résine. Sa couche externe est imprimée bois afin de ressembler à une lame de parquet. Le parquet stratifié est normalement conçu pour résister à l’humidité et il peut ainsi être installé dans une salle de bain.

La dalle PVC imitation bois pour la salle de bain

Le PVC (polychlorure de vinyle) est un plastique qu’on retrouve dans de nombreux éléments. Il existe sous forme de dalles imitation bois. Ne vous attendez pas à une imitation de la qualité du stratifié, que ce soit au niveau de l’aspect ou du touché. Cependant, la dalle PVC ne coût vraiment pas cher, et elle totalement résistante à l’eau.

Vous souhaitez poser du parquet ?
Trouvez un artisan qualifié près de chez vous.
Gratuit - Sans engagement

Quelle finition choisir pour le parquet de salle de bain ?

Pour protéger un parquet en bois massif ou un parquet contrecollé, on a le choix entre trois finitions différentes : la vitrification, l’huilage ou le cirage.

Si la vitrification offre souvent les meilleures performances en matière de protection, pour une salle de bain, il est plutôt conseillé d’opter pour de l’huile. En effet, la vitrification a tendance à favoriser la stagnation de l’eau, ce qui accélère l’usure du bois. A l’inverse, l’huile s’infiltre dans le bois, ce qui permet au parquet de mieux respirer et de mieux évacuer l’humidité.

Quel type de pose choisir : collé, cloué ou flottante ?

Il existe 3 façons de poser un parquet :

  • Parquet collé : les lames sont directement collées sur une chape de béton ou sur des panneaux en contreplaqué. La pose collée concerne surtout le parquet en bois massif et le parquet stratifié. Cette solution assure une stabilité, mais le parquet est difficile à enlever par la suite lorsqu’on veut le remplacer. De plus la pose est plus longue.
  • Parquet cloué : les lames sont clouées à des tasseaux en bois. La pose clouée concerne uniquement le parquet en bois massif. Cette technique traditionnelle est longue à mettre en place.
  • Parquet flottant : les lames sont emboîtées les unes aux autres et un film isolant est placé entre le sol et le dessous des lames. La pose flottante concerne le parquet contrecollé et le stratifié. Une solution rapide et simple.

Pour une salle de bain, seule la pose collée est véritablement adaptée en matière d’étanchéité. Généralement, cette pose collée se fait selon la technique « pont de bateau », c’est-à-dire avec un joint en mastic entre les lames.

Étanchéité du parquet en salle de bain

La salle de bain est la pièce de la maison avec le taux d’humidité le plus élevé. Aussi, il faut choisir un sol capable de résister à l’eau. De plus, dans une salle de bain nous utilisons de nombreux produits pouvant tacher le sol : gel douche, shampoing, crèmes… Il faut un sol où les tâches ne s’imprègnent pas totalement et qui se nettoie facilement. Le sol doit être imperméable et imputrescible.

Pour garantir l’étanchéité d’un parquet dans une salle de bain, il faut de préférence :

  • Choisir un bois exotique
  • Privilégier une pose collée
  • Opter pour la technique « pont de bateau »

Quel est le prix d’un parquet de salle de bain ?

Le prix d’un parquet dépend de plusieurs critères :

  • Surface
  • Type de parquet
  • Essence

En moyenne un parquet de salle de bain coûte entre 60€ et plus 100€ le m2 pour les lames. Lorsqu’il est en bois massif et posé selon la technique de « pont de bateau » le prix est souvent proche de 120€ le m2.

Tarif de pose de parquet salle de bain

La pose d’un parquet n’est pas quelque chose d’insurmontable qui nécessite des connaissances très poussées en bricolage. Par contre, pour une salle de bain il faut être très rigoureux pour assurer l’étanchéité du parquet. En plus du parquet, il faut acheter divers outils qui font vite grimper la facture.

Aussi, passer par un professionnel peut être intéressant. Même si cela vous coûte légèrement plus cher, ce choix vous garantit une pose parfaite. En moyenne, le tarif de pose d’un parquet se situe entre 50€ et 80€ le m2. Pour la salle de bain, dans le cas d’une pose « pont de bateau » le prix est souvent proche des 70€ le m2.

Trouvez le bon artisan pour poser du parquet
Comparez les artisans
disponibles près de chez vous
Comparez les artisans
Gratuit - Sans engagement

Trouver un artisan pour la pose de parquet

Si vous comptez déléguer la pose à un professionnel, ne le choisissez pas au hasard. Il est important d’opter pour un artisan qualifié et sérieux. Bien sûr, le prix entre aussi en jeu, mais méfiez-vous des offres trop alléchantes. De toute façon, vous devez faire une demande de devis pour comparer les offres des artisans.

Entretien du parquet salle de bain

Pour conserver son esthétique d’origine et avoir une durée de vie plus longue, il est nécessaire d’entretenir son parquet. Dans le fond, il n’y a rien de difficile. Quelques réflexes fréquents permettent de réduire l’usure du parquet : aspirateur, serpillère pas trop humide, éponger dès qu’il y a de l’eau ou des taches.

Il est également conseillé d’appliquer une couche d’huile sur le parquet afin de le protéger. Cette couche pourra être renouvelée une à deux fois par an.