Prix d’une pose parquet au m2 avec un artisan

35€ à 200€ / m² (pose comprise)
Le prix de pose d'un parquet dépend du type de parquet (bois massif, flottant, contrecollé, stratifié) et du niveau de finition souhaité (vitrification, huile, cirage...). En moyenne, il varie de 35€ par m² (pour un sol stratifié) jusqu'à 150€ / m² pour un parquet massif en chêne

Comparez gratuitement le prix des artisans près de chez vous.
Recevoir mes devis

Prix de pose d’un parquet par m²

Quels sont les critères de prix de la pose d’un parquet ? Comment réaliser des économies sur le budget de pose ? Le prix d’un parquet varie de 35 à 200€/m² avec pose, en fonction du type de parquet, du type de pose et des finitions souhaitées. Le prix moyen de pose d’un parquet dépend principalement du type de parquet.

Un parquet en chêne massif coûte entre 40 et 150€/m² avec pose tandis qu’un sol stratifié reviendra moins cher (35 à 100€/m² posé). La pose seule d’un parquet coûte entre 20 et 35€/m² pour une pose flottante, entre 25 et 40€/m² pour la pose collée et entre 35 et 50€/m² pour une pose cloutée.

Type de parquetPrix / m² avec posePrix / m² sans pose
Parquet massif 50 à 200€25 à 150€
Parquet flottant45 à 160€25 à 125€
Sol stratifié35 à 100€15 à 70€

On distingue 3 grandes catégories de parquets :

  • Le parquet en bois massif est épais, entièrement conçu dans la même essence de bois. Plus élégant et durable, c’est aussi le plus cher.
  • Le parquet contrecollé comporte plusieurs couches (habituellement 3) dont seule la couche extérieure est en essence de bois massif. Le contrecollé est plus abordable pour un rendu agréable, mais moins durable dans le temps.
  • Le parquet stratifié n’est pas réellement du parquet puisqu’il est composé essentiellement de papier et de résine. Il s’agit d’un choix avant tout économique.

Le prix de pose du parquet dépend du type de pose (flottante, collée ou clouée), pour un coût variant entre 20 et 45€/m² hors fourniture. Le tarif avec la fourniture du parquet varie entre 45 et 160€/m². La pose d’un parquet flottant coûte entre 10 et 15€/m² selon le type de parquet et sans fourniture. Pour un parquet massif, la pose clouée coûte entre 35 et 55€/m² et la pose cloutée entre 25 et 45€/m² hors fourniture. La pose d’un parquet stratifié est très économique, de 15 à 25€/m², toujours sans fourniture.

La finition du parquet consiste à appliquer un traitement (hors stratifié) : huile, cire, vernis vitrificateur… La pose de cette finition coûte entre 15 et 100€ selon le type de traitement.

parquet avant apres

Choisir son parquet dépend de vos goûts, de l’usage de la pièce (notamment si elle est humide) et de votre budget. On trouve du parquet dans les grandes surfaces de bricolage (Leroy Merlin, Castorama, Lapeyre…) à tous les prix. Pour un parquet massif plus haut de gamme, vous pouvez vous tourner vers des marques comme Panaget, Tarkett ou Alsapan.

Pour nettoyer un parquet sans l’abîmer, il faut limiter les apports humides et se contenter de dépoussiérer. Le parquet est souvent abandonné au détriment du carrelage, plus simple à entretenir, mais le parquet apporte plus de chaleur et d’authenticité. Il peut être privilégié dans les pièces moins utilisées comme les chambres.

La pose clouée ou cloutée s’utilisent uniquement avec du bois massif ou contrecollé. La pose flottante peut s’appliquer à tous les types de parquet, y compris le stratifié. Le prix du mètre carré de parquet varie selon les essences entre 30 et 200€ hors pose. On débute toujours la pose du parquet de gauche à droite, du côté du mur le plus long.

Pour calculer la surface nécessaire pour poser du parquet, il faut multiplier la largeur par la longueur de la pièce, en comptant environ 5 à 10% pour les chutes. Un calepinage soigneux permet d’éviter d’avoir trop de pertes. La jointure entre deux parquets s’effectue de différentes manières : avec une barre de seuil ou un profilé, en intercalant une bande de carrelage, de galets, de béton ou d’un autre parquet.

Il est possible de faire des économies sur le prix du parquet en bénéficiant de la TVA à 10% si vous confiez les travaux et la fourniture à un professionnel (un parqueteur ou un menuisier). Parfois, il est possible d’éviter le remplacement d’un parquet ancien en procédant par étapes à la rénovation du parquet.

Devis pose de parquet avec un artisan

Choisir le type de pose

Il conviendra d’adapter le type de parquet et de pose en fonction de la pièce concernée (comparatif des parquets flottant, stratifié et massif, parquet pour salle de bain, parquet de cuisine, salon, chambre…).

Type de pose de parquetTarif moyen de pose au m²Parquet compatible
Pose flottante20 à 25€Pour tous les types de parquets, mais principalement pour le parquet contrecollé et le stratifié
Pose collée25 à 35€Uniquement pour le parquet massif et contrecollé
Pose d’un parquet cloué35 à 45€Uniquement pour le parquet massif et contrecollé
pose parquet salon escalier

Concernant les finitions, 3 solutions s’offrent à vous :

  • la vitrification (vernis) est la plus résistante et la plus simple à entretenir, mais elle n’apporte pas autant de cachet que la cire
  • l’huile permet au parquet de conserver son aspect d’origine, elle demande un entretien régulier, mais simple
  • le cirage est idéal pour le parquet en bois massif, mais demande d’être entretenu fréquemment.

Il existe d’autres formes de finitions qui ont surtout un rôle esthétique : brossée, vieillie, cérusée.

parquet salon

Devis de pose d’un parquet : trouver un poseur qualifié et disponible

Pour être sûr de trouver un parqueteur qualifié et proposant un tarif intéressant, il est vivement conseillé de comparer le prix des artisans disponibles et prêts à se déplacer à votre domicile. Faire appel à un professionnel qualifié évite le risque de voir son parquet se déchausser ou se gondoler quelques mois après sa pose.

Si vous possédez des compétences en bricolage et le temps nécessaire, il est tout à fait envisageable de poser votre parquet vous-même. La pose la plus simple et la plus rapide est celle du parquet flottant, par exemple pour recouvrir un plancher en osb.

Travaux compris et non compris : restez vigilant

Parmi les travaux compris habituellement dans le prix de pose d’un parquet, on compte :

  • pose de la sous-couche
  • découpes et pose du parquet
  • découpes et pose des plinthes
  • pose des barres de seuil
  • nettoyage du chantier une fois la pose terminée.

En revanche, certains travaux ne sont en général pas inclus dans le devis, comme le retrait de l’ancien revêtement, la préparation du support sur lequel va être posé le parquet (nettoyage, mise à niveau, etc.), les fournitures et leurs frais de livraison (lames de parquet, barres de seuil, sous couche, plinthe), ainsi que certaines finitions (rabotage des portes…).

Soyez vigilant sur le devis

Lorsque vous passez par un professionnel pour la pose de votre parquet, prenez soin de bien lui demander les travaux compris dans la prestation. En effet, on a souvent la mauvaise surprise d’un prix final supérieur à celui annoncé à cause de travaux nécessaires, mais qui n’étaient pas indiqués au départ.

TVA sur la pose de parquet avec un artisan

Quand la pose d’un parquet est réalisée par un artisan, on peut alors profiter d’un taux de TVA réduit à 10% au lieu de 20%. Cette réduction touche à la fois le coût de la pose, mais également celui des fournitures, si l’artisan travaille pour le vendeur. Seule condition : le logement doit avoir été construit il y a plus de 2 ans.

parquet

Prix de pose selon le type de parquet et de pose

Le prix de pose du parquet dépend du type de parquet et du type de pose.

Prix du parquet flottant

Dans le langage courant, le parquet flottant fait référence au parquet contrecollé, bien que le stratifié soit lui aussi couramment installé en pose flottante. La pose flottante s’applique à tous les types de parquets, mais elle est principalement utilisée pour les parquets contrecollés et pour les stratifiés. Le prix d’un parquet flottant avec pose revient entre 45€ et 160€ le m². La pose du parquet flottant hors fourniture coûte 25 à 125€/m².

Avec la pose flottante, le parquet n’est pas fixé au sol comme c’est le cas lorsqu’il est collé ou cloué. Il est posé sur une sous-couche servant d’isolant thermique et acoustique ainsi que de pare-vapeur. La pose flottante a l’avantage d’être rapide et facile à installer. En effet, les lames de parquet s’emboîtent les unes aux autres via le plus souvent un système de clic. De même, le retrait du parquet flottant est lui aussi simplifié lorsqu’on veut changer le revêtement.

pose parquet

Prix de pose d’un parquet massif

Le parquet massif est la solution la plus onéreuse puisque le parquet est constitué d’une seule couche d’essence de bois pure. Le prix d’un parquet massif varie notamment en fonction de l’essence et de son épaisseur. En moyenne, il convient d’envisager un prix allant de 50€ à 200€ le m² fourniture et pose comprises. Pour la pose seule d’un parquet massif, comptez entre 25 et 150€/m².

  • Traditionnellement, le parquet en bois massif est cloué à des lambourdes en bois elles-mêmes fixées au sol à l’aide de plâtre ou de ciment. Le coût d’une pose clouée varie entre 25 et 55€/m² (hors fourniture).
  • Le parquet en bois massif peut aussi être collé directement sur le sol avec une colle généralement utilisée est à base de polyuréthane. Le prix varie entre 25 et 45€/m² avec les plinthes.
  • La pose flottante est plus rare et concerne surtout certaines essences de bois comme le bambou, pour un prix d’environ 25 à 30€/m².
parquet maison

Prix de pose du parquet stratifié

Le prix de pose d’un parquet stratifié coûte entre 35€ et 100€/m² fourniture et pose comprises (c’est la solution de revêtement de bois la plus économique). Rappelons toutefois qu’il ne s’agit pas de véritable bois, mais d’une résine recouverte de papier imprimé reproduisant la texture et les motifs du bois.

La pose d’un parquet stratifié s’effectue uniquement de façon flottante. Le prix de pose d’un parquet stratifié est d’environ 15 à 70€ le m².

Prix de pose selon l’essence du bois

Les parquets massifs et contrecollés sont généralement en chêne, pour un coût variant de 50 à 90€/m² pour du chêne massif et de 32 à 80€/m² pour du contrecollé. On trouve aussi d’autres essences de feuillus comme le hêtre (35 à 95€) ou l’érable (35 à 90€).

Les parquet en bois exotiques sont généralement plus chers, avec un grain moyen à fin et une très haute résistance due à leur densité : l’iroko (95 à 12€/m²), le teck (75 à 240€), l’ipé (90 à 200€) ou le wengé (90 à 250€). Leur avantage est d’être généralement compatibles avec les pièces humides (salle de bains).

Tarif des finitions de parquet

On peut appliquer une finition au parquet, qui a un rôle esthétique et protecteur. Il existe trois principales finitions : vitrification, huilage, cirage.

Type de finitionTarif / m² TTC
Vitrification de parquet30 à 45€
Finition huilage25 à 30€
Finition cirage30 à 35€
Vieillissement du parquet65 à 100€
Parquet brossé et cérusé15 à 25€
  • Vitrification de parquet : La vitrification est la finition la plus répandue. Elle consiste à appliquer un vernis brillant et dur qui va former une couche très résistante à la surface du parquet. Avant de procéder à la vitrification, un ponçage à blanc est souvent nécessaire. Cette finition peut être difficile à réaliser et il est conseillé de faire appel à un professionnel.
  • Finition huilage : l’huilage offre une bonne protection du parquet, même si elle est souvent légèrement moins efficace que celle de la vitrification. Cependant, l’huile a l’avantage de ne pas briller et de garder un éclat naturel. Elle est plus exigeante côté entretien, puisqu’il est conseillé d’appliquer une couche d’huile plusieurs fois par an.
  • Finition cirage : le cirage est une solution plus naturelle et plus écologique qui permet d’obtenir un aspect proche de l’huile, c’est-à-dire un bois qui conserve son teint naturel. Par contre, la cire n’aime pas vraiment l’eau et pour qu’elle conserve son rôle protecteur il faut régulièrement l’entretenir en appliquant une nouvelle couche.
  • Vieillissement du parquet : fumage, martèlement, éraflures…
  • Parquet brossé et cérusé : le parquet brossé consiste à faire ressortir les veines du bois à l’aide d’une cire. Le parquet cérusé est brossé avec une pâte blanchissante (la céruse). 
vitrification parquet 1

Exemples de devis parquet

Changer un parquet suite à un dégât des eaux

Suite à un dégât des eaux important, vous souhaitez entièrement changer le parquet sur 100 m². Vous faites appel à une entreprise pour faire la dépose de parquet et des sous-couches, la pose (avec fourniture) d’un nouveau parquet stratifié. Vous recherchez des lames de tailles standards et de qualité milieu de gamme. Le parqueteur vous propose un parquet à 15€/m² auquel il faut ajouter 12€/m² pour la pose. Avec la pose de la sous-couche et des plinthes, ainsi que la dépose de l’ancien revêtement, le devis s’élève à 3900€ tout compris.

Dépose et pose de remplacement d’un parquet

Vous souhaitez rénover entièrement 60 m² de parquet collé (répartis sur 2 pièces) et le remplacer par du parquet massif collé. Le devis s’élève 5500€ (incluant la dépose de l’ancien parquet, le ragréage du sol, les fournitures et la main d’œuvre).

Pose d’un parquet contrecollé flottant

Vous remplacez votre ancien parquet par un parquet en contrecollé de chêne de 14 mm d’épaisseur. La pièce mesure 75 m² et votre devis incluant fourniture et pose s’élève à 5250€. La dépose de l’ancien parquet est assurée par vos soins, car il s’agit d’un stratifié en pose flottante.

Questions fréquentes sur les travaux de parquet

Quel est le prix d’une pose de parquet flottant ?

La pose d’un parquet flottant varie entre 25 et 125€/m², hors fourniture. Avec le parquet, comptez un budget de 45 à 160€/m². La pose flottante s’adapte à tous les types de parquets : contrecollé, massif et stratifié.

Quel est le prix du mètre carré de parquet ?

Le prix du m² de parquet dépend de 3 facteurs : le type de parquet (massif, contrecollé, stratifié), le type de pose (flottante, clouée, collée) et la finition (huilée, cirée, vernie). En moyenne, le parquet coûte entre 35 et 160€/m² avec pose et finition.

Comment choisir son parquet ?

Si le style attendu dépend de votre aménagement intérieur, l’usage de la pièce conditionne aussi le choix du bois. Est-ce que la pièce sera très souvent utilisée (voie de passage dans la maison) ? S’agit-il d’une pièce humide (salle de bain…) ? Va-t-il y avoir des enfants ou des animaux susceptibles de rayer et de tacher le bois ? Ces questions qui doivent vous permettre d’affiner votre choix en fonction des caractéristiques de chaque bois.

Quelles sont les marques de parquet recommandées ?

Vous pourrez trouvez du parquet dans les principaux magasins de bricolage : Leroy Merlin, Castorama ou encore Saint-Maclou. Pour du parquet haut de gamme, vous pouvez vous tourner vers des fabricants réputés comme les marques françaises Panaget, Tarkett ou Alsapan, mais aussi la marque allemande Haro. Pour les stratifiés, les marques QuickStep et Gerflor sont des références.

Comment nettoyer un parquet sans l’abîmer ?

L’entretien dépend du type de parquet. Il est essentiel de vérifier la finition du parquet afin de définir la technique de nettoyage adaptée. Par exemple, pour un parquet en bois peint, un torchon en microfibre mélangé avec de l’eau et du liquide vaisselle suffiront à redonner au bois sa superbe.

Faut-il privilégier le parquet ou le carrelage ?

Bien que plus contraignant en ce qui concerne l’entretien, le parquet apporte de la chaleur et un esthétisme sans égal. De très nombreux choix d’essences de bois sont disponibles et il est facile de trouver la couleur et l’aspect qui correspondra avec votre design d’intérieur. À l’opposé, le carrelage est plus simple à nettoyer et résiste quasiment à tous les chocs. Pourtant, même plus froid que le parquet, les nouveaux types de carrelage (grand format par exemple) séduisent de plus en plus de bricoleurs.

Comment calculer la surface pour la pose du parquet ?

Pour calculer la quantité nécessaire de parquet, vous devez tenir compte de deux critères : la surface de la pièce et le type de pose (à l’anglaise, en échelle, à bâtons rompus…). Pour avoir la surface, multipliez la longueur de la pièce par la largeur. On ajoute généralement 10% pour les chutes. De nombreux sites de bricolage et de fabricants proposent des simulateurs en ligne pour calculer facilement la quantité de parquet à acheter.

Comment calculer un calepinage parquet ?

Le calepinage du parquet consiste à planifier la pose des lames selon le type de pose, la disposition et les découpes. Il permet d’ajuster au mieux la pose du parquet. Pour calculer le calepinage du parquet, il faut suivre plusieurs étapes :

  1. Calculez la quantité de parquet nécessaire selon la surface de la pièce, la surface couverte par une lame et le nombre de lames nécessaires.
  2. Déterminez le sens de pose (en général, dans le sens de la principale source de lumière ou parallèlement au plus petit côté).
  3. Choisissez le type de pose (alternée, à la française avec des lames de longueurs et largueurs irrégulières, à l’anglaise avec des lames de même largueur mais de longueurs différentes, à bâtons rompus ou en chevrons…).

Ensuite, l’idéal est de tracer un plan à l’échelle en simulant la pose pour savoir combien de lames sont nécessaires.

Où commencer la pose d’un parquet ?

Le parquet se pose généralement de gauche à droite, dans le sens de la lumière. Si les murs ne sont pas droits, posez votre première ligne en décalant de la largeur d’une lame. Utilisez un fil traceur ou un laser pour tracer la perpendiculaire au mur.

Comment joindre 2 parquets ?

Si vous avez plusieurs parquets ou si le parquet est réparti dans plusieurs pièces, il est nécessaire de joindre les deux revêtements. La solution la plus simple est de poser une barre de seuil ou un profilé, mais ce n’est pas forcément la plus esthétique. L’autre solution est de trancher nettement entre les revêtements en plaçant une bande de béton lissé, de carrelage, de galets ou en carreaux de ciment.

Quel est le nom d’un poseur de parquet ?

Le professionnel qui pose le parquet est un parqueteur, mais on peut aussi faire appel à un menuisier.

Quelles sont les normes appliquées au parquet ?

Les types de parquets sont définis par la norme NF EN 13-756 : elle détermine notamment ce qui relève du parquet massif et contrecollé (la couche d’usure doit faire au minimum 2,5 mm d’épaisseur). Elle indique également les essences adaptées à chaque pièce selon la fréquence de passage (de A à C).

La norme NF P 92-507 définit les exigences en matière de réaction au feu. Un parquet doit être au minimum en M3 (combustible et moyennement inflammable) ou en M4 (combustible et facilement inflammable). Selon la nouvelle règlementation acoustique (NRA), le bruit d’un choc ou d’une chute sur un parquet ne doit pas dépasser 58 dB.

Le classement UPEC (usage, poinçonnement, tenue à l’eau et tenue aux agents chimiques) est le plus connu et définit les seuils de résistance à chacun de ces points. Enfin, la norme européenne EN 685 définit des classes d’utilisation en fonction de la pièce (de 21 à 23 pour l’usage domestique).

Techniques de pose de parquet en détails

Pose parquet cloué

La pose clouée se réalise uniquement avec du parquet en bois massif ou avec du parquet contrecollé suffisamment épais. Elle consiste à fixer des lambourdes (tasseaux en bois) à même le sol (rez-de-chaussée) avec du ciment ou du plâtre ou en les vissant aux solives (à l’étage).

Les rangées de lambourdes doivent être bien parallèles les unes aux autres et perpendiculaires au sens des lames de parquet. Ensuite on pose les lames sur les lambourdes. Plus la lame est grande et plus il faut de lambourdes pour la supporter. Ensuite, il suffit d’enfoncer un clou en biais au niveau de la languette de la lame et à chaque passage de lambourde. Il faut compter entre 35€ et 45€ le m2 pour la pose clouée.

Pose parquet collé

La pose collée est également réservée au parquet en bois massif et au parquet contrecollé. Cette fois, les lames de parquet sont fixées directement au support à l’aide d’une colle en polyuréthane. Le prix de la pose collée varie entre 25€ et 35€ le m2. Cette pose nécessite un sol bien de niveau et si ce n’est pas le cas, le professionnel procédera à une remise à niveau appelée ragréage. Forcément, cette prestation fait monter le prix final.

La pose collée est plus rapide et donc moins onéreuse que la pose clouée. Elle est très solide et le parquet ne bouge pas dans le temps. À noter qu’il s’agit de l’unique solution adaptée pour le chauffage au sol.

avant apres parquet maison

Pose parquet flottant

La pose flottante est disponible pour tous les types de parquets, même si on la retrouve principalement pour le parquet contrecollé et pour le stratifié.

On l’appelle pose « flottante » parce que le parquet n’est pas fixé au sol ni à aucun support. Il est simplement posé. Toutefois, il ne faut pas croire qu’un parquet flottant n’est pas stable. En effet, les lames s’emboîtent les unes dans les autres à l’aide de clips et le résultat est parfaitement stable.

L’avantage de cette technique est sa rapidité et sa simplicité, ce qui lui permet également d’être plus abordable puisque la pose d’un parquet flottant par un professionnel coûte rarement plus de 25€ le m2. De plus, quand on veut retirer le parquet, cela se fait relativement simplement et rapidement. Par contre, la durée de vie d’un parquet flottant est moins longue.

finitions parquet

Comment économiser sur le prix d’un parquet ?

Pour profiter d’un taux de TVA réduit à 10%, il convient de confier la totalité de la prestation au même professionnel (fourniture + pose).

Pour réaliser des économies, nous recommandons de bien choisir la pose adaptée, le type de parquet qui convient le mieux à la pièce et à la fréquence de passage. Par exemple, pour un dépôt, une pièce de rangement avec très peu de passage, le stratifié est suffisant. Par contre, pour les pièces principales, mieux vaut se tourner vers du parquet massif ou contrecollé.

Si le sol n’est pas tout à fait de niveau, la pose flottante est le meilleur choix, car elle s’adapte et ne nécessite pas de remise à niveau. À noter qu’il vaut mieux réaliser la finition lors de la pose du parquet sous une même prestation afin de réaliser des économies, plutôt que de réaliser la finition plus tard.

faire une estimation
Ne partez pas tout de suite!
Comparez le prix des artisans près de chez vous !
Gratuit et sans engagement
Non merci, j'ai déjà trouvé un artisan au meilleur prix.
Fermer